La surface de plancher : la comprendre et la calculer

par | Mai 3, 2021 | Aide au calcul | 0 commentaires

La surface de plancher se calcule à partir de critères précis et permet de connaître l’autorisation d’urbanisme requise pour son projet de travaux ou de construction.

Attention : la surface de plancher ne doit pas être confondue avec l’emprise au sol ni avec la surface privative des appartements de la loi Carrez. Cette dernière, définit la superficie de la partie privative du lot ou de la fraction de lot lors de la vente ou de l’achat d’un bien en copropriété.

La surface de plancher de la construction est égale à la somme des surfaces de planchers de chaque niveau clos et couvert, calculée à partir du nu intérieur des façades après déduction :

  1. Des surfaces correspondant à l’épaisseur des murs entourant les embrasures des portes et fenêtres donnant sur l’extérieur ;
  2. Des vides et des trémies afférentes aux escaliers et ascenseurs ;
  3. Des surfaces de plancher d’une hauteur sous plafond inférieure ou égale à 1,80 mètre ;
  4. Des surfaces de plancher aménagées en vue du stationnement des véhicules motorisés ou non, y compris les rampes d’accès et les aires de manœuvres ;
  5. Des surfaces de plancher des combles non aménageables pour l’habitation ou pour des activités à caractère professionnel, artisanal, industriel ou commercial ;
  6. Des surfaces de plancher des locaux techniques nécessaires au fonctionnement d’un groupe de bâtiments ou d’un immeuble autre qu’une maison individuelle au sens de l’article L. 231-1 du code de la construction et de l’habitation, y compris les locaux de stockage des déchets ;
  7. Des surfaces de plancher des caves ou des celliers, annexes à des logements, dès lors que ces locaux sont desservis uniquement par une partie commune ;
  8.  D’une surface égale à 10 % des surfaces de plancher affectées à l’habitation telles qu’elles résultent le cas échéant de l’application des alinéas précédents, dès lors que les logements sont desservis par des parties communes intérieures.

Elle se mesure au nu intérieur des murs de façades de la construction : elle ne prend ainsi pas en compte l’épaisseur des murs extérieurs, porteurs ou non, et quel que soit le matériau dont ils sont constitués (brique, verre, pierre…). L’épaisseur des matériaux isolants doit également être déduite.

Cette surface est à prendre en considération lors du dépôt d’une demande d’autorisation d’urbanisme en mairie. De plus, pour toute surface de plancher finale supérieure à 150 m2, le recours à un architecte est obligatoire pour les demandeurs de permis de construire.

Ce document PDF vous aidera à calculer votre surface de plancher :

Fiche d’aide pour le calcul de la surface de plancher et de la surface taxable